Fiches individuelles


LEENHARDT Amaury
Naissance : 1909 ( Source )
En vie : 1924 ( Source )

Père : LEENHARDT Louis ( 1882 - ? )
Mère : POMIER-LAYRARGUES Jane ( 1882 - ? )

LEENHARDT Amaury
LEENHARDT Louis
LEENHARDT Pierre
BAZILLE Albertine
POMIER-LAYRARGUES Jane
POMIER-LAYRARGUES Emile
FRAISSINET Augusta




LEENHARDT Amélie
Naissance : 1875 ( Source )
En vie : 1924 ( Source )
Décès : 1938 ( Source )

Père : LEENHARDT Frantz ( 1846 - 1922 )
Mère : WESTPHAL Louise ( 1852 - 1933 )

Union : MONOD Marcel ( 1878 - 1952 )
Mariage : 1901 ( Source )
Enfants : MONOD Stéphane ( 1902 - 1934 )
MONOD Charles ( 1904 - ? )
MONOD Christian ( 1906 - ? )
MONOD Lionel ( 1909 - ? )
MONOD Gilbert ( 1911 - ? )
LEENHARDT Amélie
LEENHARDT Frantz
LEENHARDT Henri
IMER Sophie
WESTPHAL Louise
WESTPHAL-CASTELNAU Alfred
CASTELNAU Amélie




LEENHARDT André
Naissance : 1838 ( Source )
Décès : mars 1916 ( Source )
Une lettre du 15 mars 1916, de Mathilde Benoît à Jean Médard, permet de préciser le mois du décès.

Père : LEENHARDT Pierre "Nicolas" ( 1786 - 1870 )
Mère : CASTELNAU Eugénie ( 1796 - 1853 )

Union 1 : IMER Gabrielle ( ~ 1838 - > 1875 )
Mariage : 1871 ( Source )
Enfants : LEENHARDT Madeleine ( 1872 - 1963 )
LEENHARDT Edith ( 1874 - ? )
LEENHARDT Alfred ( 1875 - ? )
Union 2 : IMER Jane ( 1846 - > 1897 )
LEENHARDT André
LEENHARDT Pierre "Nicolas"
LEENHARDT André-Chrétien
JOHANNOT Marie-Louise
CASTELNAU Eugénie
CASTELNAU Louis-Michel
BAZILLE Jeanne




LEENHARDT André
Naissance : 1889 ( Source )
En vie : 1924 ( Source )

Père : LEENHARDT Pierre ( 1853 - 1913 )
Mère : BAZILLE Albertine ( 1858 - ? )

Union : CASTELNAU Marie-Louise ( 1896 - ? )
Mariage : 1922 ( Source )
LEENHARDT André
LEENHARDT Pierre
LEENHARDT Charles
BAZILLE Juliette
BAZILLE Albertine
 
 




LEENHARDT André-Chrétien - 108
Naissance : 22 novembre 1744 à Frankfurt am Main ( Source1 Source2 Source3 )
André-Chrétien était fils de Georges Guillaume, né en 1709, lui-même fils de Mathias Leenhardt, né vers 1670 à Bielitz en Pologne, qui avait émigré en Alsace. La famille était rattachée aux ferventes communautés moraves et en avait reçu la forte empreinte. Ma grand-mère et ma mère ont fait une partie de leurs études dans des pensions moraves en Suisse. Il est vraisemblable que ce rameau chrétien était sorti d'un tronc juif. Le nom, le lieu d'origine, le type physique de plusieurs, l'esprit de famille qui fait des Leenhardt une véritable tribu semblent indiquer une lointaine origine juive. (Jean Médard - Mémoires)
Nom : 1747 ( Source )
"Que nous apprend le nom de Leenhardt ? Le nom germanique Leonhardt ("fort comme un lion") a donné de nombreuses formes et variantes : Leonard, Lenard, Lienard, Lienhard, Lienhart, Leynaert (en flamand), Levenard (en Normandie), Leonardi (en Italie)...
A cette époque où l'on n'avait pas encore notre souci d'uniformisation administrative, et où peu de gens savent lire et écrire, une transcription phonétique, même fantaisiste, suffisait pour se faire comprendre de ceux à qui les écrits étaient lus. Dans l'acte de naissance de Georges Guillaume, en 1709, le nom s'écrit Lenhart, mais à son mariage en 1742, il est devenu Leenhard. On voit parfois Leonhart dans d'autres documents.
En 1747, Leenhardt apparaît et semble donc ne plus avoir changé, au moins quand la famille l'utilisait. Pas toujours cependant, car parfois, dans la correspondance familiale, jusque vers 1830, le T final est omis. Sur certains documents officiels (tel le passeport délivré en 1780 par l'ambassadeur de Louis XVI auprès de la république de Genève, à André Chrétien, pour aller de Mulhouse en France, le D ne figure pas. Mais dès le début du 19ème siècle, l'orthographe est définitivement fixée. En effet, l'acte de mariage d'Eugène Leenhardt, second fils d'André Chrétien, en 1832 porte la curieuse mention :
"En vertu de l'avis du conseil d'état du 30 mars 1808, ledit monsieur Marc Antoine Eugène Léenhardt (avec un T final mais un accent aigu sur le premier E) a fait à l'officier public de l'Etat-civil la déclaration et attesté l'identité des noms de famille de ses pères et mères pour être écrits de cette manière Léenhardt avec un T et Johannot avec deux N quoique par erreur dans son acte de naissance on ait écrit le premier nom sans T et le deuxième avec un seul N".
C'est vraisemblablement André Chrétien qui est à l'origine de cette décision. J'ignore quand s'est perdu l'usage de l'accent aigu. Il est amusant de noter que la phonétique explique les nombreuses variantes que l'on peut trouver sur l'adresse des lettres envoyées par les clients ou fournisseurs de Nicolas Leenhardt, dans la première moitié du siècle dernier, Leehenard, Lennard, Lehenard et même L'ainard ! ou Lenard. Et pourtant les expéditeurs avaient sous les yeux les papiers en-tête ou factures Leenhardt.
A noter enfin que s'il existe dans quelques noms communs en allemand, le double E (EE) est extrêmement rare dans les noms propres. On le trouve plus fréquemment en suédois ou en flamand. La graphie actuelle se retrouvait en Poméranie et à Dantzig qui étaient à l'époque sous influence suédoise. »

(André Gartner - Ceux par qui nous sommes Leenhardt)
Formation : 1760 ( Source )
"En 1760, à 15 ans, il est à Bar-le-Duc, pour apprendre le français et faire son apprentissage commercial. Dès lors, le français lui fut aussi familier que l'allemand, à en juger par sa correspondance familiale et commerciale.
De 1763 à 1773, il est au service de la maison Ramadier et fils dans leur succursale d'Erlangen (près de Nüremberg). De là, il envoie de l'argent à ses parents et contribue largement à l'entretien de cinq de ses frères et soeurs. Ses livres de compte indiquent qu'il achetait largement pour eux livres, crayons, bas, draps et autres fournitures. [...]
En 1773, lorsqu'il quitte définitivement l'Allemagne, ses frères et soeurs (sauf les trois derniers) et les domestiques écrivirent, dans son album, des adieux, qui montrent à quel point cette famille était unie et imprégnée de piété morave. Il a alors 29 ans.
Il part travailler chez Nicolas Risler, à Mulhouse "ville alliée des cantons suisses". Cet homme d'affaires, filateur, commanditaire de la manufacture de Wesserling, avait des interêts dans beaucoup d'entreprises, et faisait le négoce des étoffes de laines et des indiennes sur le marché international. Avec un salaire régulièrement augmenté, puis intéressé au bénéfices, André Chrétien reste à Mulhouse de 1774 à 1778, puis part pour Bordeaux comme gérant de la succursale de la maison de commerce "Archer, Baux et Cie", de Genève, qui était également commandité par Nicolas Risler. Malheureusement, cette agence fut dissoute deux ans après, victime de la guerre d'indépendance des Etats-Unis."
Résidence : 1772
Profession : 1780 à Montpellier 34000 ( Source )
Domicile : 1789 ( Source1 Source2 )
[Il] vint de Wesserling à Montpellier, y habita d'abord de 1789 à 1800 et s'y fixa définitivement en 1808.
(La famille Leenhardt en juillet 1897)

Il retourne à Montpellier pour y développer l'indiennage en compagnie de Pierre Bouscaren, l'ancien représentant du consortium Bidermann-Pourtalès-Risler dans cette ville.
Service militaire : 1791 ( Source )
En 1791, il s'enrôle comme volontaire de la garde nationale de Montpellier.
Descendance : ( Source )
André-Chrétien Leenhardt et Marie-Louise Johannot ont eu trois enfants, dont la descendance est répertorié dans un document de juillet 1897 intitulé "La famille Leenhardt en juillet 1897 ne comprenant que les membres VIVANTS à cette date et ceux de leurs ascendants dont la mention est nécessaire à l'intelligence de ce tableau."
Décès : 25 novembre 1813 à Montpellier 34000 ( Source1 Source2 Source3 )
Inhumation : après 25 novembre 1813 à Montpellier 34000 cimetière protestant ( Source )

Père : LEENHARDT Georges Guillaume ( 1709 - 1787 )
Mère : GROSS Marie Amalia ( 1725 - 1786 )

Union : JOHANNOT Marie-Louise ( 1763 - 1840 )
Mariage : 19 août 1785 Préverenges ( Source )
Ils se marient le vendredi 19 août 1785 à Préverenges. Les registres des paroisses de Préverenges, lieu du mariage, et de Morges, d'où était originaire la mariée, mentionnent les conditions particulières de l'acte :

Leenhardt Mr André Chrétien, Natif de Francfort sur le Mein, fils de George Guillaume Léenhardt et de Marie Emelie Gross, d'une part ; Et Mademoiselle Jeanne Marie, fille de Mr Jean Johannot et de Me Anne née Johannot d'autre part ont reçu la Bénédiction Nuptiale par le pasteur de Bruël le 19 Aoust 1785 dans l'Eglise de Préverenges, l'Epoux ayant produit un Brevet dont voici la Teneur
LL. Excell.
Mariages 1785
Leurs Excellences du Consistoire de la Ville de Berne ensuite d'une permission qui leur a été présentée de la part du Senat (ou Petit Conseil) ont accordé à André Léenhardt de Francfort, et à Demoiselle Jeanne Marie Johannot de Morges, la liberté de se marier sans les annonces accoutumées, en quel endroit qu'il leur plaira, sous la Domination de L[eurs] Excellences ; Donné le 11 Aoust 1785. (L[ocus] S[igilli] Signé Gabriel leVerdt Secret[aire] du Consistoire

Notes
Durant l'occupation bernoise, l'autorité suprême concernant Vaud était exercée à Berne, autant en matière civile que religieuse. Le Consistoire de Berne avait pouvoir de délivrer un certificat valable dans tout le territoire bernois. Connaissant un peu l'histoire de la famille Johannot, voici ce qui a dû se passer: une branche de la famille Johannot est allée s'établir à Francfort, et y a créé une fabrique de papier. Ils étaient déjà papetiers dans leur ville d'Annonay, en France, en remontant au moins jusqu'à 1634, et encore auparavant près d' Ambert, en Auvergne (département actuel du Puy-de-Dôme). Manifestement, la branche de Morges recherchait un mari convenable pour la jeune Jeanne Marie, et la branche de Francfort proposa un candidat acceptable. Les termes du mariage furent conclus soit par des visites personnelles de membres de la famille, soit par des échanges de courriers. Lorsque tout fut arrangé, le marié ainsi qu'une partie de la famille Johannot de Francfort se rendit à Morges, s'arrêtant au passage à Berne pour s'occuper de la paperasserie. Du fait que le marié n'était pas un citoyen bernois, il y avait des formalités particulières à accomplir. Le Conseil Municipal demanda au Consistoire Suprême d'approuver le mariage, ce que ce dernier fit en établissant le certificat reporté dans le registre de Morges. Il existe d'ailleurs un autre acte pour ce même mariage, dans la paroisse où se trouve Préverenges (près de Lausanne). L'acte de mariage de Morges ne figure là que parce que c'est la paroisse dans laquelle la famille de la jeune-fille avait droit de citoyenneté.
Au vu de cet exemple, on peut se demander ce qu'on peut trouver d'autre dans les registres du Consistoire de Berne. Si vous avez des histoires intéressantes concernant ces registres, contactez-nous !
En 1785, l'orthographe est presque semblable au français moderne, et l'écriture est aisée à déchiffrer.
Le père et la mère de la mariée étaient cousins au deuxième et troisième degré respectivement, mais aussi en plus cousins au quatrième et cinquième degré respectivement. Ces mariages entre proches avaient souvent pour but de conserver le patrimoine dans la famille. Les fortunes familiales se trouvaient consolidées (ou parfois même construites) par le jeu d'habiles mariages, de génération en génération. L'épouse avait été baptisée à Morges sous le prénom de Marie Louise, mais elle est prénommée ici Jeanne Marie. Il est plus que vraisemblable qu'elle ait été déclarée au moment du baptême sous le nom de Jeanne Marie Louise.
Plus de deux siècles après le mariage transcrit ici, j'ai eu le plaisir de recevoir un message d'un descendant de ce couple ! D'après les documents que possédait sa famille, il était clair que la Marie Louise du baptême était la même personne que la Jeanne Marie du mariage.

John W. Mc Coy

Domicile du couple : vers 1790 ( Source )
Enfants : LEENHARDT Pierre "Nicolas" ( 1786 - 1870 )
LEENHARDT Caroline ( 1789 - 1858 )
LEENHARDT Marc Antoine "Eugène" ( 1796 - 1868 )
LEENHARDT André-Chrétien
LEENHARDT Georges Guillaume
LEENHARDT Mathias
BULDEN Walpurga
GROSS Marie Amalia
GROSS Daniel
SCHWEYER Elisabeth Elen




LEENHARDT Anne
Naissance : 1898 ( Source )
En vie : 1933 ( Source1 Source2 )

Père : LEENHARDT Camille ( 1872 - 1955 )
Mère : FRANCE (de ) Suzanne ( 1874 - 1955 )

LEENHARDT Anne
LEENHARDT Camille
LEENHARDT Frantz
WESTPHAL Louise
FRANCE (de ) Suzanne
 
 




LEENHARDT Antonie
Naissance : 1818 ( Source )
Décès : 1893 ( Source )

Père : LEENHARDT Pierre "Nicolas" ( 1786 - 1870 )
Mère : CASTELNAU Eugénie ( 1796 - 1853 )

Union : POMIER-LAYRARGUES Eugène A. ( 1809 - 1873 )
Mariage : 1837 ( Source )
Enfants : POMIER-LAYRARGUES Georges ( 1840 - 1893 )
POMIER-LAYRARGUES Jane ( 1841 - 1905 )
POMIER-LAYRARGUES Adrienne ( 1847 - ? )
POMIER-LAYRARGUES Emile ( 1849 - 1920 )
LEENHARDT Antonie
LEENHARDT Pierre "Nicolas"
LEENHARDT André-Chrétien
JOHANNOT Marie-Louise
CASTELNAU Eugénie
CASTELNAU Louis-Michel
BAZILLE Jeanne




LEENHARDT Antonie
Naissance : 1900 ( Source1 Source2 )
En vie : 1924 ( Source )

Père : LEENHARDT Eugène A. ( 1865 - 1933 )
Mère : MAZE Marie ( 1872 - 1939 )

Union : MARCHAND Georges ( 1896 - ? )
Mariage : 1922 ( Source1 Source2 )
LEENHARDT Antonie
LEENHARDT Eugène A.
LEENHARDT Jules
POMIER-LAYRARGUES Jane
MAZE Marie
 
 




LEENHARDT Arlette
Naissance : 1906 ( Source )
En vie : 1924 ( Source )

Père : LEENHARDT Etienne ( 1875 - 1938 )
Mère : CASTELNAU Délie ( 1879 - ? )

LEENHARDT Arlette
LEENHARDT Etienne
LEENHARDT René
DOXAT Florence
CASTELNAU Délie
 
 




LEENHARDT Arnold
officer

Naissance : 1868 ( Source1 Source2 Source3 )
En vie : 1924 ( Source )
Décès : 1950 ( Source )

Père : LEENHARDT René ( 1835 - 1915 )
Mère : DOXAT Florence ( 1843 - > 1924 )

Union : LEENHARDT Inès ( 1871 - 1939 )
Mariage : 1897 ( Source )
Enfants : LEENHARDT Guy ( 1898 - 1967 )
LEENHARDT Yvette ( 1899 - ? )
LEENHARDT Jacques ( 1900 - ? )
LEENHARDT Hubert ( 1904 - 1979 )
LEENHARDT Françoise ( 1911 - 1922 )
LEENHARDT Arnold
LEENHARDT René
LEENHARDT Pierre "Nicolas"
CASTELNAU Eugénie
DOXAT Florence
 
 




LEENHARDT Barbara
Naissance : entre 1688 et 1689 ( Source )
Décès : entre 1688 et 1690 ( Source )
Barbara LEENHARDT est décédée à l'âge de 4 mois.

Père : LEENHARDT Mathias ( 1670 - < 1732 )
Mère : OSWALD Suzanne ( (e) 1660 - ? )

LEENHARDT Barbara
LEENHARDT Mathias
 
 
OSWALD Suzanne
 
 




LEENHARDT Berthe
Naissance : 1856 ( Source )
Décès : 1911 ( Source )

Père : LEENHARDT Abel ( 1825 - 1871 )
Mère : CASTELNAU Cécile ( 1832 - 1902 )

Union : CHALAMET Henri ( 1849 - ? )
Mariage : 1880 ( Source )
LEENHARDT Berthe
LEENHARDT Abel
LEENHARDT Pierre "Nicolas"
CASTELNAU Eugénie
CASTELNAU Cécile
 
 




LEENHARDT Camille
pasteur

Naissance : 1872 ( Source )
En vie : 1897 ( Source )
Profession : à Sète 34 ( Source )
« Le pasteur Camille Leenhardt a dirigé le Lazaret à Sète, d’abord comme pasteur de la paroisse, puis, après sa retraite en s’y consacrant entièrement. (Lettre de Jean Gartner du 21/11/2006) »
Décès : 1955 ( Source1 Source2 )

Père : LEENHARDT Frantz ( 1846 - 1922 )
Mère : WESTPHAL Louise ( 1852 - 1933 )

Union : FRANCE (de ) Suzanne ( 1874 - 1955 )
Mariage : 1896 ( Source )
Enfants : LEENHARDT Christine ( 1897 - ? )
LEENHARDT Anne ( 1898 - ? )
LEENHARDT Henry ( 1900 - 1961 )
LEENHARDT Frantz ( 1902 - ? )
LEENHARDT Claude ( 1905 - ? )
LEENHARDT Louise ( 1910 - ? )
LEENHARDT Camille
LEENHARDT Frantz
LEENHARDT Henri
IMER Sophie
WESTPHAL Louise
WESTPHAL-CASTELNAU Alfred
CASTELNAU Amélie




LEENHARDT Caroline
Naissance : 17 juillet 1789 à Wesserling 68 ( Source )
Baptême : 18 juillet 1789 ( Source1 Source2 )
Témoins : DOLLFUS Anne "Catherine" ( 1760 - 1812 )
/ JOHANNOT Marie-Charlotte ( (e) 1760 - ? )

Décès : 1858 ( Source )

Père : LEENHARDT André-Chrétien ( 1744 - 1813 )
Mère : JOHANNOT Marie-Louise ( 1763 - 1840 )

Union : SYBOURG (de ) Victor Hector ( 1790 - 1824 )
Mariage : 1816 ( Source )
Enfants : SYBOURG (de ) Victor ( 1817 - 1901 )
SYBOURG (de ) Louis ( 1820 - 1821 )
LEENHARDT Caroline
LEENHARDT André-Chrétien
LEENHARDT Georges Guillaume
GROSS Marie Amalia
JOHANNOT Marie-Louise
JOHANNOT Jean
JOHANNOT Anne-Esther




LEENHARDT Catherine
Naissance : après 1745 ( Source )
Catherine Leenhardt est née sans doute après 1745, étant la deuxième soeur après André Chrétien, né en 1744.
Domicile : vers 1770 ( Source )
"Catherine et Elisa restèrent célibataires, près de leur parents, puis allèrent vivre chez leur autre soeur, Marie Amélie."
(Jean Gartner - Ceux par qui nous sommes Leenhardt)
Profession : après 1780 ( Source )
Marie-Amélie Schoenwetter "veuve de bonne heure, revint à Hanau, où, aidée de ses deux filles, Amélie et Henriette, puis de ses deux soeurs, elle reçut quelques pensionnaires. Cette fille Amélie, fit, avec sa tante Catherine, un séjour à Montpellier, à la suite duquel, semble-t-il, elles attirèrent chez elles, ou dans des pensions voisines, plusieurs Montpellierains : Scipion Bazille, Junius et Emile Castelnau, entre autres, entre 1809 et 1811. Eugène Leenhardt, second fils d'André Chrétien, "qui ne s'appliquait" guère à ses études", fut deux ans en pension sous leur surveillance, après sa sortie de la pension Lemoine à Paris. "
(Jean Gartner - Ceux par qui nous sommes Leenhardt)

Père : LEENHARDT Georges Guillaume ( 1709 - 1787 )
Mère : GROSS Marie Amalia ( 1725 - 1786 )

LEENHARDT Catherine
LEENHARDT Georges Guillaume
LEENHARDT Mathias
BULDEN Walpurga
GROSS Marie Amalia
GROSS Daniel
SCHWEYER Elisabeth Elen




LEENHARDT Charles
Négociant - président de la chambre de commerce de Montpellier, président du tribunal de commerce

Naissance : 1820 ( Source1 Source2 Source3 )
Témoin : 29 avril 1858 à Montpellier 34000 hôtel de ville ( Source )
Décès : 1900 ( Source )

Père : LEENHARDT Pierre "Nicolas" ( 1786 - 1870 )
Mère : CASTELNAU Eugénie ( 1796 - 1853 )

Union : BAZILLE Juliette ( 1821 - 1889 )
Mariage : 1844 ( Source )
Enfants : LEENHARDT Roger ( 1845 - 1898 )
LEENHARDT Pierre ( 1853 - 1913 )
LEENHARDT Suzanne ( 1856 - 1921 )
LEENHARDT Délie ( 1859 - 1923 )
LEENHARDT Gabrielle "Marthe" Inès ( 1862 - ? )
LEENHARDT Charles
LEENHARDT Pierre "Nicolas"
LEENHARDT André-Chrétien
JOHANNOT Marie-Louise
CASTELNAU Eugénie
CASTELNAU Louis-Michel
BAZILLE Jeanne




LEENHARDT Charles
professeur à la faculté de Montpellier

Naissance : 13 mars 1877 ( Source1 Source2 Source3 Source4 )
Cette date de naissance semble contredite par le texte des mémoires de Huguette Roux qui dit : "Mon père avait six ans lorsqu'il perdit sa mère d'une phtisie galopante". A moins bien sûr que ce ne soit la date de décès indiquée pour Juliette Lichtenstein (1881) qui soit erronée. (HF - 16 novembre 2005)
Physique : ( Source )
Décès : 1920 ( Source1 Source2 Source3 )
Dans ses mémoires, Huguette Roux consacre quelques passages très émouvants à la mort de son père (pages 32 à 34). (HF - 24 décembre 2005)

Père : LEENHARDT Roger ( 1845 - 1898 )
Mère : LICHTENSTEIN Juliette ( 1852 - 1881 )

Union : DAUTHEVILLE Suzanne ( 1882 - 1925 )
Mariage : 18 octobre 1902 ( Source1 Source2 Source3 )
Enfants : LEENHARDT Roger ( 1903 - 1985 )
LEENHARDT Huguette ( 1904 - 1973 )
LEENHARDT Yves Charles, dit Yvon ( 1906 - 1987 )
LEENHARDT "Inès" Suzanne ( 1907 - 1995 )
LEENHARDT "Didier" Charles ( 1909 - 1976 )
LEENHARDT Marc ( 1911 - 1976 )
LEENHARDT Charles
LEENHARDT Roger
LEENHARDT Charles
BAZILLE Juliette
LICHTENSTEIN Juliette
LICHTENSTEIN ?
 




LEENHARDT Christiane
Naissance : 1904 ( Source )
En vie : 1924 ( Source )

Père : LEENHARDT Etienne ( 1875 - 1938 )
Mère : CASTELNAU Délie ( 1879 - ? )

LEENHARDT Christiane
LEENHARDT Etienne
LEENHARDT René
DOXAT Florence
CASTELNAU Délie
 
 




LEENHARDT Christine
Naissance : vers 1744 ( Source )
Christine Leenhardt est dite l'aînée, mais il n'est pas clair de savoir si elle est l'aînée des douze enfants de Georges Guillaume, auquel cas elle serait née avant 1744, date de la naissance de son frère André Chrétien qui est dit, le document "Famille Leenhardt en 1897" "le second des douze enfants", ou l'ainée des filles, auquel cas elle serait née juste après 1744.

Père : LEENHARDT Georges Guillaume ( 1709 - 1787 )
Mère : GROSS Marie Amalia ( 1725 - 1786 )

Union : ZIMMERMANN ? ( ~ 1744 - ? )
Domicile du couple : à Saint-Petersbourg ( Source )
"L'aîné avait épousé un M. Zimmermann, et habitait Saint-Petersbourg. Ils eurent trois fils et deux filles, tous établis dans les pays baltes avec les descendants desquels toute relation a été perdue dès la deuxième génération."
(Jean Gartner - Ceux par qui nous sommes Leenhardt)
LEENHARDT Christine
LEENHARDT Georges Guillaume
LEENHARDT Mathias
BULDEN Walpurga
GROSS Marie Amalia
GROSS Daniel
SCHWEYER Elisabeth Elen




LEENHARDT Christine
Naissance : 1897 ( Source )
En vie : 1924 ( Source )

Père : LEENHARDT Camille ( 1872 - 1955 )
Mère : FRANCE (de ) Suzanne ( 1874 - 1955 )

Union : YTHIER Maurice ( 1897 - ? )
Mariage : 1920 ( Source )
LEENHARDT Christine
LEENHARDT Camille
LEENHARDT Frantz
WESTPHAL Louise
FRANCE (de ) Suzanne
 
 


                     


Ces pages ont été créées par Heredis 13 pour Windows , © BSD Concept